Galerie des Modernes

En | Fr

Guðmundur Guðmundsson dit ERRO

Figuration narrative

Né le 19 juillet 1932 à Ólafsvík en Islande

Guðmundur Guðmundsson dit ERRO

Gudmundur Erro étudie la peinture à Reykjavik et à Oslo et l’art des mosaïques en Italie. Sa première exposition a lieu à Florence en 1955.
Erro est considéré comme un des pionniers du mouvement de la Figuration Narrative. Mais son œuvre extrêmement prolifique est à la fois pop et baroque. Par une technique (très) académique il mélange des images de sources diverses. Il élabore ainsi une narration infiniment complexe et laisse au spectateur une liberté d’interprétation.
Les collages qui sont l’étape préparatoire de ses peintures associent des personnages de BD à des hommes politiques des hommages aux grands peintres à des fresques antiques, des photos d’actualité à des symboles sociologiques…
Son style ne peut être considéré comme appartenant au Surréalisme à l’Hyperréalisme ou même au Réalisme Social… mais son travail réunit des éléments de chacun de ces mouvements artistiques.
Par un « discours visuel » Erro cherche à étonner son spectateur à choquer sa sensibilité.
Par séries, il traite de thèmes divers et variés comme la politique (la guerre en Irak, les cycles chinois) la religion, l’érotisme …Il dénonce l’absurdité de la société contemporaine.
Son travail se déroule en trois étapes. La première et perpétuelle étape consiste à accumuler des documents et à découper des fragments d’image. Ensuite, il les assemble par thèmes et effectue des collages. Ceux-ci sont transposés sur un support souvent via un procédé d’agrandissement (reproduction par dessin à main levée ou au moyen d’un épiscope ou projecteur).
Enfin Erro reporte le dessin sur une toile. Il est très exigeant quant à la qualité de la toile et du châssis. Il ne s’attache à aucun format de toile particulier et à quelques exceptions près, il tend lui-même ses toiles. 
Erro est un artiste de renommée internationale. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions en Europe, en Islande, aux Etats-Unis, en Israël et notamment d’une grande rétrospective au centre Georges Pompidou en 2010 : « Erro cinquante ans de collage ».

en savoir plus

Œuvre(s)