Galerie des Modernes

En | Fr

jules pascin

Ecole de Paris

(Vidine-Bulgarie, 1885 - Paris, 1930)

jules pascin

Julius Mordecai Pincas (1885-1930), connu comme Jules Pascin ou le 'Prince de Montparnasse", est né dans la ville bulgare de Vidin. Fils de prospères marchands de grains, il décide de ne pas marcher dans les pas de ses parents et préfère passer son temps dans un bordel local, dessinant les jeunes filles en attente de nouveaux clients. Il étudie par la suite la peinture à Munich, ville à lactivité artistique rayonnante. Il parvient alors à vivre de la vente de ses dessins à Simplicissimus, un magazine satirique publié à Munich.

En 1905, âgé de 20 ans en, Julius Pincas part pour Paris et adopte le surnom de Pascin, un anagramme de Pincas. Ses dessins satiriques et sagaces sont alors connus dans toute l'Europe et il devient rapidement un acteur important de la scène artistique internationale parisienne. 

En 1907, il rencontre Hermine David, peintre elle aussi. Il l’épousera dix ans plus tard. Il occupe un atelier à Montmartre, fréquente Foujita, Kisling, Soutine, s’impose parmi les peintres de l’Ecole de Paris, occupant une place à part. 

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Pascin déménage aux Etats-Unis pour éviter de servir dans l'armée bulgare. Il y acquiert la notoriété, en même temps que la nationalité américaine, voyage beaucoup, dessine surtout et choque par l’érotisme de ses oeuvres. Il rapportera dessins, aquarelles de Cuba, La Havane, Lisbonne, Londres, Tunis. Il aime Watteau, Fragonard, la sensualité, la beauté classique, avoue l’influence de Klimt, son aîné, d’Egon Schiele, son exact contemporain.

Il revient à Paris peu de temps après la fin de guerre et devient alors le symbole de la communauté artistique de Montparnasse. Il organise des fêtes nocturnes légendaires ainsi que des picnics le long de la Marne. Malgré son intense activité sociale, Pascin doit faire face à de sérieux problèmes d'alcoolisme et de dépression. Il se suicide à l'âge de 45 ans, après l'ouverture de l'une de ses expositions. 

Jules Pascin trouve l'inspiration dans sa vie de bohême parisienne. Ses amis forment fréquemment le sujet de ses travaux. Il obtient une reconnaissance unanime pour ses dessins et aquarelles élégants et érotiques de femmes nues et sensuelles. Une ligne simple et décisive forme la caractéristique principale de son style, comme si les dessins étaient de simples esquisses ébauchées rapidement.  

en savoir plus

Œuvre(s)