Galerie des Modernes

En | Fr

Emile Gilioli

Sculpteur, Abstraction lyrique

  • Saint-Dominique
  • Saint-Dominique
  • Saint-Dominique
  • Saint-Dominique
  • Saint-Dominique
  • Saint-Dominique

Emile Gilioli

(1911-Paris-1977)

Saint-Dominique, 1968

Bronze poli
Épreuve originale du vivant de l’artiste certainement fondue par Gilioli lui-même
Signé en bas à l’arrière Gilioli
Numéroté en bas à l’arrière 1/6 

Hauteur du bronze : 35,7 cm        Largeur : 35,2 cm             Profondeur : 22 cm
Base en marbre
Hauteur de la base : 4,7 cm           Largeur : 35 cm                Profondeur : 28,8 cm
 

Édition originale, tirage limité et numéroté sur 6

 

Provenance     : 
- Atelier de l’artiste, Paris
- Collection privée

Expositions     :    
- Gilioli Rétrospective 1929-1969, Musée des Beaux-Arts de Grenoble et Maison de la Culture, Grenoble, du 20 septembre eu 16 novembre 1969, le marbre sous le n° 56
- Galerie Seibu, Tokyo, 1971, une autre épreuve présentée 
- Jean Bertholle Œuvres de 1933 à 1971. Sculptures de Gilioli, Musée de Beaux-Arts, Palais des États de Bourgogne, Dijon, 1972, introduction par Gaetan Picon, une autre épreuve présentée
- Gilioli, Musée Château, Annecy, 1974, une autre épreuve présentée
- Lyngby Kunstforening, Lyngby-Taarbæk, Danemark, 1980, une autre épreuve présentée 
- Gilioli, Galerie Artcurial, Paris, d’octobre à novembre 1982, une autre épreuve présentée

Bibliographie     : 
- Gilioli Rétrospective 1929-1969, catalogue de l’exposition du Musée des Beaux-Arts de Grenoble et de la Maison de la culture, Grenoble, par Hélène Lassalle, 1969, le marbre reproduit à la p. 29 sous le n° 56
- Pierre Cabanne, le quotidien français clandestin Combat, Le Journal de Paris, n° 7850, 1969, le marbre reproduit
- Pierre Descargues in revue d’art XXe siècle, juin 1970, une autre épreuve reproduite à la p. 76
- Gilioli par Ionel Jianou et Hélène Lassalle, éditions Arted, Paris, 1971, le plâtre (hauteur 90 cm) référencé à la p. 70 sous le n° 428 et reproduit planche 80 ; le marbre (marbre rose du Portugal, hauteur 40 cm) référencé à la p. 70 sous le n° 427
- Michel Ragon, Cimaise, revue d’art bimestrielle, n° 125-126, 22e année, janvier-avril 1976, le marbre reproduit
- Galerie Artcurial, Paris, 1982, catalogue de l’exposition Gilioli, une autre épreuve reproduite
 

 

Pour concevoir cette sculpture, Gilioli s’est inspiré d’une des représentations les plus célèbres de Saint-Dominique (Caleruega en Espagne, vers 1170 – Bologne, 1221), peinte par Fra Angelico (Toscane, vers 1400 – Rome, 1455), sur une des fresques du couvent San Marco à Florence. 

FRA ANGELICO (détail), 1438 - Fresque - Couvent San Marco, Florence

 

GILIOLI - "Saint-Dominique", 1968 - Plâtre

 

GILIOLI - "Saint-Dominique", 1968 - Plâtre


Avant de réaliser le bronze, Gilioli effectua un plâtre de plus grandes dimensions (hauteur 90 cm) ainsi qu’un marbre rose du Portugal (hauteur 40 cm). 
Le sculpteur a synthétisé la figure humaine de la fresque jusqu’à l’épure; cette œuvre est à la limite de l’abstraction. 

en savoir plus