Galerie des Modernes

En | Fr

Karel Appel

Cobra, Figuration expressionniste

  • Untitled

Karel Appel

(Amsterdam, 1921-Zurich, 2006)

Untitled, 1968

Huile sur toile
Signée en bas à gauche appel 
Datée en bas à gauche 68
162 x 129,5 cm

Provenance :
- Atelier de l’artiste, Paris
- Collection privée, France

Exposition :
Jean Messagier - Karel Appel, L.A.C. (Lieu d’Art Contemporain), Sigean, commissaires d’exposition Piet et Layla Moget, automne 2001

 

Il s’agit d’une huile sur toile aux dimensions imposantes (162 x 129,5 cm) peinte en 1968. Ce tableau est particulièrement représentatif du langage pictural de l’artiste dans les années 60 : une œuvre libre d’expression, riche en textures et en couleurs à mi-chemin entre figuration et abstraction.  
Appel nous montre ici un couple en promenade avec un animal. L’artiste capture les attitudes et les émotions joyeuses de ces personnages. L’homme à la tête ronde et au large sourire tout comme la femme et le petit animal à leurs pieds ressemblent aux dessins d’enfant.
Ces figures proches de l’expressionnisme sont traitées à l’aide de larges coups de brosse désinhibés et d'épaisses zones de peinture saturée dans une gamme chromatique éclatante.
Prônant les vertus de l’expérimentation et sans restriction de style, Appel approfondi encore davantage l’esprit CoBrA en s’affranchissant de toutes règles académiques. 

De cette toile se dégage un fort sentiment d’énergie positive.

Ce tableau acquis auprès de l’artiste est resté dans la même collection privée française jusqu’à ce qu’il soit directement acheté par notre galerie. 
Il a figuré à l’exposition Jean Messagier- Karel Appel au LAC (Lieu d’Art Contemporain) à Sijean en 2001.

Cette citation de Karel Appel illustre parfaitement notre tableau :
"Supposons que la première couleur que j'applique au tissu soit le rouge. Maintenant, cette action détermine tout ce qui va se passer dans le cadre. Plus tard, je pourrais mettre du jaune, et du bleu ; ensuite, je pourrais peut-être enlever le rouge avec du noir, et le bleu deviendrait peut-être jaune, et le jaune deviendrait violet, tandis que le noir deviendrait blanc. Évidemment, tout peut arriver. Mais tout ce processus fascinant a commencé avec ce premier rouge, et s'il n'avait pas commencé avec le rouge, l'image entière aurait été différente. Il y a un certain système, il y a un ordre dans ce chaos."

en savoir plus