Galerie des Modernes

En | Fr

Lucien Coutaud

Surréalisme, Avant-garde, Eroticomagie

  • La Machine agricole

Lucien Coutaud

(Meynes, 1904 – Paris, 1977)

La Machine agricole, 1938

Huile sur toile
Signée et datée en bas à droite Coutaud 38
Intitulée et datée au dos sur la toile La Machine Agricole 38
Contresignée et annotée au dos sur le châssis Lucien Coutaud  7 rue Antoine Chatin 14e  
81 x 100 cm

Provenance :
- Fonds Lucien Coutaud, Paris
- Collection privée, France
         
Expositions :

- Coutaud, Oudot, Souverbie, Galerie Rive Gauche, Paris, du 21 février au 26 mars 1941
- Lucien Coutaud, Œuvres anciennes et récentes de 1926 à 1951, Galerie Rive Gauche, Paris, du 31 mai au 19 juin 1951
- Rétrospective Lucien Coutaud, Château-Musée, Cagnes-sur-Mer, du 3 juillet au 30 septembre 1965
- Rétrospective Lucien Coutaud, Musée des Beaux-Arts, Menton, 1999 

Bibliographie : 
- Lucien Coutaud 1904, in Les Cahiers d’Art, Documents, Encyclopédie Générale des Beaux-Arts aux XIXe et XXe siècles, numéro 32, éd. Pierre Cailler, Genève, 1956, reproduit à la p. 3 
- Lucien Coutaud par Pierre Mazard, in Revue artistique Jardin des Arts, n° 100, mars 1963, reproduit 
- Lucien Coutaud par Pierre Mazard, éd. Pierre Cailler, Genève, 1964, reproduit en couleur sous le n° 6
- Lucien Coutaud Le peintre de l’Éroticomagie par Christophe Dauphin, éd. Rafael de Surtis, Cordes-sur-Ciel, 2009, reproduit en couleur dans le livret iconographique entre les p. 98 et 99  
- Catalogue raisonné de l’œuvre de Lucien Coutaud, Tome 1, par Maryvonne Binder, Jean Binder et l’Association Lucien Coutaud, ALC Éditions, Paris 2020, décrit et reproduit en couleur à la p. 82

« La Machine Agricole datée de 1938 est l’une des peintures les plus importantes de cette période {La période ornemaniste ou ésotérique 1934-1939}. Elle a souvent été montrée par le peintre dans ses rétrospectives. Imposante, envahissante, on soupçonne sa fragilité lorsqu’on remarque qu’elle est faite d’un assemblage de cartons découpés comme le décor dans lequel elle se situe. Peut-être est-ce la façon de tenter d’annihiler symboliquement sa fonction meurtrière vis-à-vis de la nature. Un détail de cette toile pourrait évoquer de manière voulue le travail de Max Ernst, comme si Coutaud l’avait piégé. »  Jean Binder 

En 1936, Coutaud réalisa une importante gouache intitulée Le Printemps, dans laquelle on trouve déjà cette machine agricole fantastique et onirique.

Lucien COUTAUD
LE PRINTEMPS, 1936 
Gouache sur panneau 
121 x 171 cm
Collection Fonds National d’Art Contemporain

en savoir plus