Galerie des Modernes

En | Fr

Jean Cocteau

Retour à l'ordre, Avant-garde, Surréalisme

  • Profil d'Orphée à la Tour Eiffel

Jean Cocteau

(Maisons-Laffitte, 1889 – Milly-la-Forêt, 1963)

Profil d'Orphée à la Tour Eiffel, 1962

Pastel et crayon cire sur papier
Signé à la verticale à droite Jean ☆ Cocteau 
Situé dans le sujet en haut vers le centre Paris 
Daté dans le sujet vers le bas à droite 1962
Annoté vers le bas au centre Cœur à cœur
Papier : 27 x 21 cm  - à vue : 20,6 x 20,4 cm                

Provenance :
Collection Alain Carrier (1924-2020), affichiste, Dordogne

Certificat d’authenticité de Mme Annie Guédras, fait à Senlis le 19 avril 2022

Opération Cœur de Paris, collectif, 1962
In-quarto de 47 pages, préfacé par Jean Cocteau, édité par l’agence Havas, Imprimerie Centrale Commerciale 

 

Orphée, le double de Cocteau
Le personnage de profil à l’œil charmeur et à la lyre, c’est Orphée, le poète de la mythologie grecque. Son chant et sa poésie charmaient hommes et animaux. Mais c’est de la belle Eurydice dont il s’éprend. La belle meurt, et Orphée descend aux Enfers tenter en vain de la ramener dans le Royaume des vivants. Le mythe de la descente d’Orphée traverse tout l’Œuvre de Cocteau, jusque sur le pommeau de son épée d’académicien. 
En 1960, il tourne « Le testament d’Orphée » (1960), où l’artiste incarne lui-même le poète à la lyre. 

Paris, sa ville de cœur 
Orphée se penche sur la tour Eiffel, symbole parisien s’il en est. Cocteau entretient un rapport passionné avec la capitale. Paris est une source d’inspiration et de respiration primordiale pour Cocteau. L’artiste mondain fréquente les salons littéraires et fait de Paris le décor de son film « Orphée » (1950). Notre pastel est d’ailleurs repris en partie dans une lithographie illustrant la préface « Cœur à Cœur » de Cocteau pour un livre manifeste visant à défendre la dynamisation du quartier des Halles. 

en savoir plus