Galerie des Modernes

En | Fr

Yves Alix

Jeune Peinture française, post-cubisme

  • Cannes, L'Embarcadère pour les Iles Lerins

Yves Alix

(Fontainebleau, 1890 - Paris, 1969)

Cannes, L'Embarcadère pour les Iles Lerins, 1926

Huile sur sa toile d’origine
Signée en bas à gauche Yves Alix
73,5 x 100 cm

Provenance :

- Collection privée

Exposition :

- La Provence, terre de rencontres, Musée Regards de Provence, Marseille, du 25 octobre 2013 au 23 février 2014

Bibliographie :

- Yves Alix. Catalogue Raisonné. Les peintures à l’huile par Gilles Alix et Colette Dumas, Editions Association des Amis d’Yves Alix, 2003, Saint-Tropez, décrit et reproduit en couleur avec le titre L’embarquement pour les Iles, à la p. 62 sous le n° 91

- La Provence, terre de rencontres entre artistes et écrivains par Michel Bépoix, catalogue de l’exposition, Fondation Regards de Provence, Marseille, 2013, décrit à la p. 10 et reproduit en couleur à la p. 11.

 

A quelques encablures de La Croisette, face à la baie de Cannes, les îles de Lérins accueillent les visiteurs. Il s’agit de l’île Sainte-Marguerite et de l’Ile Saint-Honorat. Sainte-Marguerite est la première en provenance du continent. Depuis Cannes, ses rives sont toutes proches et les plus téméraires pourraient presque s’y rendre à la nage. L’île Sainte-Marguerite impose sa différence par sa taille et la variété de son biotope.

L’évocation de Saint-Honorat évoque immanquablement la communauté monastique qui possède les lieux. L’abbaye de Lérins abrite les moines cisterciens qui, depuis le Ve siècle, exploitent sur ce site les ressources naturelles en cultivant la vigne. Séparée de Sainte-Marguerite par un bras de mer de 600 mètres, l’île a subi les assauts des grandes invasions du Moyen-Âge. Le monastère fortifié témoigne de cette époque et constitue un des plus beaux exemples d’architecture féodale en Provence. 

en savoir plus