Galerie des Modernes

En | Fr

Charles Despiau

Sculpture, Arts décoratifs, Classicisme, Bande à Schnegg

  • Mademoiselle Andrée Wernert dite "Nénette"
  • Mademoiselle Andrée Wernert dite "Nénette"
  • Mademoiselle Andrée Wernert dite "Nénette"

Charles Despiau

(Mont-de-Marsan, 1874 - Paris, 1946)

Mademoiselle Andrée Wernert dite "Nénette", 1923-1924

Épreuve originale en bronze à patine brune-noire
Fonte à cire perdue, Claude Valsuani, Paris
Cachet du fondeur à la base de la nuque vers la droite C. VALSUANI / CIRE / PERDUE
Signée à la base de la nuque C. Despiau 
Numérotée à la base de la nuque à gauche 3/8 

 

Dimensions sans la base :      
Hauteur : 31 cm
Largeur : 18 cm
Profondeur : 23 cm
Sur sa base d’origine en ébène de Macassar :   
Hauteur totale : 46,5 cm

Œuvre créée en 1923-1924 
Edition fondue du vivant de l’artiste 
Tirage en bronze par Valsuani limité à 8 épreuves, chacune numérotée sur 8
 

Provenance :
- Atelier de l’artiste, Paris
- Collection privée, Paris  

Expositions : 
- Charles Despiau Sculptures et dessins, Musée Rodin, Paris, 1974, une autre épreuve du même modèle sous le n° 48
- Charles Despiau 1874-1946, exposition itinérante sous la direction de Tetsuo Sakai dans 7 musées au Japon, une autre épreuve du même modèle (numérotée 5/10, col. Musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan) sous le n° 31 :
. The Miyagi Museum of Art, du 7 juin au 13 juillet 1997
. Mie Prefectoral Art Museum, du 19 juillet au 24 août 1997
. Kumamoto Prefectoral Museum of Art, du 4 septembre au 5 octobre 1997
. Ohara Museum of Art, du 11 octobre au 16 novembre 1997
. Yamanashi Prefectural Museum of Art, du 22 novembre au 21 décembre 1997
. Hyogo Prefectural Museum of Modern Art, Kobe, du 6 janvier au 8 février 1998
. The Museum of Modern Art, Ibaraki, du 14 février au 22 mars 1998

Bibliographie sélective :
- Despiau par Léon Deshairs, in Art et Décoration, revue artistique, avril 1923, une autre épreuve reproduite p. 98
- Charles Despiau. A Sunday call par F.W. Watson, in The Arts, revue artistique, septembre 1924, une autre épreuve reproduite p. 170
- Sculpteurs de ce temps. Exégèse de quelques lieux communs par André Levinson, in L’Amour de l’Art, revue artistique, novembre 1924, une autre épreuve reproduite p. 388
- Charles Despiau par Eugen Zak, in Deutsche Kunst und Dekoration, revue artistique, septembre 1925, une autre épreuve reproduite p. 377
- Charles Despiau zwei Bildnisbüsten in Deutsche Kunst und Künstler, revue artistique, octobre 1926, une autre épreuve reproduite p. 28
- Despiau par Adolphe Basler, in Les Albums d’art Druet, Librairie de France, Paris, 1927, une autre épreuve reproduite
- Charles Despiau par A. H. Martinie, in L’Amour de l’Art, revue artistique, novembre 1927, p. 383
- Charles Despiau par Léon Deshairs, collection des Cahiers d’aujourd’hui, éditions C. Grès et Cie, Paris, 1930, une autre épreuve reproduite Planche 24
- Regards sur l’œuvre de Charles Despiau par Léon Deshairs, 1937, une autre épreuve reproduite p. 136
- Charles Despiau Sculptures et dessins, catalogue de l’exposition du Musée Rodin, Paris, 1974, textes de Monique Laurent et de Claude Roger-Marx, une autre épreuve du même modèle est décrite et reproduite sous le n° 48
- Charles Albert Despiau (1874-1946), Collections du Musée Municipal de Mont-de-Marsan, 1982, une autre épreuve du même modèle (fonte Valsuani patine à l’antique numérotée 5/8, collection du Musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan) est décrite et reproduite sous le n° 32 à la p. 32
- Charles Despiau (1874-1946) Catalogue Raisonné de l’Œuvre Sculpté par Élisabeth Lebon, Thèse de Doctorat d’Histoire de l’Art, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, non publiée, 1995, catalogue 82
- Charles Despiau 1874-1946, catalogue de l’exposition itinérante au Japon, notices par Élisabeth Lebon, The Yomiuri Shimbun & The Japan Association of Art Museums Spatial Design Consultants Co. Ltd., 1997, une autre épreuve du même modèle décrite à la p. 191 et reproduite en couleur à la p. 130 sous le n° 31
- Charles Despiau classique et moderne par Élisabeth Lebon, éditions Atlantica, Biarritz, 2016, un plâtre du même modèle reproduit en couleur à la p. 93
- Répertoriée au Catalogue critique de l’œuvre sculpté de Charles Despiau actuellement en préparation par la Galerie Malaquais, sous la direction de Madame Elisabeth Lebon, sous le n° 82-B

 

« Dès le début du siècle, Despiau reçut l’admiration et le soutien de Georges Wernert. Celui-ci, qui écrivait sous le pseudonyme de Fortunio, occupait la place influente de secrétaire du sous-ministre aux Beaux-arts. C’est ainsi qu’il obtint pour Despiau quelques achats de l’État et qu’avec l’appui de Rodin il le fit nommer en 1911 chevalier de la Légion d’honneur. Il écrivit également des articles enthousiastes sur le sculpteur.
C’est par reconnaissance que Despiau propose à Wernert en 1923 de faire le buste de sa fille Andrée, surnommée Nénette. Le modèle témoigna qu’elle avait posé à l’âge de quatorze ans, à raison d’une séance par semaine, durant cinquante cinq semaines ! Quatre plâtres d’études ont pu à ce jour être retrouvés, donnés ou légués par Mme Despiau aux musées nationaux, au musée d’art moderne de la Ville de Paris et à une famille amie. Proche de la Cra-Cra de 1918, cette œuvre se dégage pourtant des rondeurs juvéniles pour laisser mieux paraître la structure affirmée d’un visage d’adolescente. Le critique Martinie en donna en 1929 une sensible analyse : « Le schéma de la physionomie de Mlle A. W. se ramènerait presque à un rectangle, mais avec quelle souplesse et quelle subtilité les plans abjurent toute raideur et s’infléchissent ! les profils, est-ce qu’ils se rapprochent ou s’éloignent d’une ligne définie, comme celles que nous appelons droites ou courbes ? Tout s’anime, sa modifie et, à tout moment, devient autre chose dans son identité caractéristique. Ce devenir, qui contredit à l’immobilité de la matière, fait la vie et l’émotion des bustes de Despiau. »


Le tirage à 8 épreuves numérotées fut exécuté par Valsuani. Le modèle fit don de l’une d’entre elles au musée de Mont-de-Marsan, deux autres épreuves sont dans des musées suédois et allemands. L’un des tirages est en bronze argenté. » 
Élisabeth Lebon, Charles Despiau 1874-1946, in catalogue de l’exposition itinérante au Japon, The Yomiuri Shimbun & The Japan Association of Art Museums Spatial Design Consultants Co. Ltd., 1997, p. 191

Le Musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan possède une épreuve du même modèle dans ses collections, don du modèle en 1980 (Inv. M.80.06.02)
 

en savoir plus